Ali Rahim

Habite en France.

 

A propos

La photographie est une passion. Capturer le moment, donner une vision, avec comme objectif de perfectionner mon art. Mon premier appareil photo était un polaroïde instantané. Mais dès que j'ai pu m’acheter mon premier appareil numérique, je n'ai plus arrêté de chercher... Je recherche le point de vue, l'image à immortaliser, la beauté du corps, des formes, des couleurs, du mouvement, des sensations...

La sensibilité est une forme d'intelligence. Même un enfant de 5 ans peut faire de belles photos du moment où il a cette intelligence. Cependant, l'art est non seulement une nourriture de l'esprit, mais il est aussi curatif. Pour être un artiste à part entière, un bon photographe, il faut aussi comprendre ce qu'on fait et pourquoi on le fait. J'ai ainsi beaucoup appris dans les différentes formations artistiques que j'ai pu suivre, que ce soit en design, en dessin, en architecture, en travail de l'image, etc. et pourtant, au moment de commencer la séance, j'oublie tout et j’agis en suivant mon instinct. La technique au service du feeling.

Je pars du principe que la perfection n'existe pas, et en tant qu’artiste, je me dois de le refléter dans ce que je fait. Je ne cherche donc pas la perfection, d'ailleurs je n'aime pas retravailler mes photos. Je préfère prendre le temps de perfectionner mes réglages sur l'appareil et de maquiller les modèles s'il en est question. Je préconise un maquillage léger, car les imperfections forgent l'identité, et une belle image doit pouvoir les mettre en avant et nous les faire aimer.

 

Depuis peu, je ne passe plus par internet, trop de fakes, de fausses modèles, de chichis, de tralala, de pervers qui gâchent les modèles, (soit dit en passant, la perversité n'est pas interdite par la loi, ce qui l'est, c'est le viol. Si un modèle consent, c'est son problème et celui du photographe) forcé de constaté que 3/4 des photographes qui publient sur le net (je ne parles pas des professionnels dont c'est le boulot au quel cas on s'en foue un peu, auquel cas on dit qu'ils sont excentriques) sont des pervers, et 3/4 des femmes qui posent pour eux sont perverses; Les choses ne sont plus ce qu'elles étaient, la française ne fait plus battre le cœur du monde par sa beauté et sa façon d'être, le pouvoir de séduction. Elle pense que l'amour des hommes se gagne en montrant son cul; trop de racisme, etc. 

Je travaille désormais sur Book physique (papier ou USB) présenté par le modèle lui même. Si vous en avez pas, je peux vous en faire un.

Si je vous ai proposé une séance, c'est que je vois du potentiel en vous, et rien d'autre. Comme j’aime à l'dire : On peut tomber amoureux au premier regard. Sentir son cœur s'emballer sur un simple murmure. Mais ce qui fait la différence, c'est quand tu ouvre la porte et que tu sais que tu ne vas pas être dessus.

Un petit mot sur le travail des mineurs : si vous êtes mineur et qu'on doit travailler ensemble, il me faudra un mot de vos parents comme quoi ils vous autorisent à faire de la photo. Vous pouvez venir accompagné de l'un de vos parents si ça peut vous rassurer.

Parlons de choses qui fâchent, la rémunération. Je privilégie les collaborations. Je ne suis pas novice, mais je ne suis pas non plus professionnel, dans le sens où je ne gagne pas ma vie avec ça. Ma démarche est donc d'apprendre, le modèle novice aussi. Le long terme nous permet donc d'apprendre à gérer les séances, de prendre le temps de chercher, et de constater l'évolution au fur et à mesure des shootings. Au quel cas, je ne rémunère pas. Il s'agit d'un échange de bons procédés, et chacun doit en ressortir avec un Book professionnel.

Je peux rémunérer s'il s'agit de photos de lingerie, ou dénudée. Si le modèle est plus expérimenté, on pourra se mettre d'accord sur une rémunération pour le travail de pose.

Dans tous les cas, s'il est convenu d'une rémunération, elle s'élèvera à hauteur de :

30€/h pour la mode

40€/h pour la lingerie

50€/h pour le dénudé.

Je sais que la plus part s'attendent à être payé des sommes faramineuses, mais le jour où vous serais célèbre, de préférence grâce à moi, je serais prêt à vous payer au minimum 500€/h. Bien sûr ces rémunérations sont négociables en fonction de la qualité du travail, et cela vaut aussi bien pour les hommes que pour les femmes.

Maintenant que vous savez à peu près comment je travail, n'hésitez pas à me contacter pour proposer vos projets. Que vous soyez employeur ou modèle, je me tiens à l'écoute.

© 2017 by Ali Rahim. ali-rahim.com